Recevoir la télévision par satellite sur un second téléviseur

Identifiant de l'article: 300 Dernière mise à jour: 10 mars 2016

Cet article s'adresse aux clients possédant un abonnement Internet par Satellite et souhaitant recevoir les émissions TV sur plus d'un téléviseur.

Plusieurs types d'installations sont possibles pour obtenir les chaînes TV par satellite sur un second téléviseur (ou plus). Certaines d'entre-elles possèdent des contraintes qu'il est nécessaire de connaître avant de procéder à une nouvelle installation. Votre choix se fera en fonction de vos usages, de votre aménagement mais également en fonction du nombre de sorties disponibles sur la tête TV dont est équipée votre parabole.

Pour la réalisation de votre nouvelle installation, utilisez des câbles coaxiaux répondant à la norme 17VATC et prêtez une attention particulière à l'assemblage des connecteurs de type F sur ces câbles.

Installation "classique"

Pré-requis : Vous devez disposez d'une sortie libre sur votre Tête de réception TV et vous munir d'un nouveau décodeur TV qui sera dédié à votre second téléviseur.

Ce type d'installation "1 sortie sur la tête TV  => 1 câble => 1 décodeur => 1 téléviseur" représente la meilleure façon de conserver un signal électrique optimal sur le câble et l'unique possibilité de visionner les chaînes TV de façon totalement indépendante (chaque téléspectateur peut regarder la chaîne de son choix sans perturber l'autre).

Le principe est simple : vous procédez à un raccordement identique à celui réalisé lors de la première installation. Pour plus de détails, reportez-vous au guide d'installation correspondant à la tête TV que vous possédez.

Installations alternatives

Les configurations proposées dans cette section sont à envisager si, par exemple, votre tête de réception TV ne dispose pas (ou plus) de sortie supplémentaire disponible ou si vous ne souhaitez pas réaliser de travaux trop importants.

Utilisation d'un kit transmetteur/récepteur audio/vidéo

Les avantages de cette installation sont qu'elle ne nécessite ni passage de nouveaux câbles provenant de votre parabole vers votre habitation, ni l'acquisition de nouveau décodeur TV.

Le principe réside dans le raccordement d'un boîtier de transmission "image et son" à votre décodeur. Sur votre second téléviseur sera raccordé un boîtier de réception qui affichera l'émission de TV reçue par le décodeur.

L'inconvénient majeur de ce procédé est que vos deux téléviseurs afficheront bien évidemment le même contenu simultanément car ils le reçoivent d'une seule source : votre unique décodeur !

A noter que certains transmetteurs audio/vidéo sont dotés de "déport de télécommande", ce qui signifie que la télécommande du décodeur peut être utilisée dans la pièce où se situe le boîtier de réception (exemple : la télécommande peut être utilisée dans la chambre alors que votre décodeur se situe dans votre salon).

Les transmetteurs audio/video peuvent être de deux types. On distingue les "sans-fil", comme ceux représentés dans le schéma ci-dessus (préférez opter pour des modèles utilisant la bande de fréquence des 5GHz qui est moins sensible aux perturbations électromagnétiques que celle des 2,4GHz), et les "filaires" basés sur une technologie proche du CPL (qui permet de transmettre l'image et le son via le réseau électrique de votre habitation plutôt que par ondes). Enfin, veillez à choisir un modèle capable de transmettre l'image en Haute-Définition, car à la date de rédaction de cet article, les modèles Basse-Définition sont encore courants.

Utilisation d'un répartiteur TV satellite (splitter en anglais)

Pré-requis : Vous devez vous munir d'un nouveau décodeur TV qui sera dédié à votre second téléviseur.

Le principe est très simple : le répartiteur TV satellite permet de séparer le câble provenant de la tête TV en deux segments distincts (il est en ce sens très proche de ce dont vous avez besoin avec n'importe quel appareil audio lorsque vous souhaitez y raccorder deux casques : il s'agit d'une espèce de "Y").

Techniquement, outre un risque d'affaiblissement du signal électrique (mais qui peut être limité, voire corrigé, par l'ajout d'un amplificateur sur chaque segment), l'inconvénient principal de ce type d'installation est lié au mode de transmission des différentes chaînes TV diffusées par le satellite : deux décodeurs alimentés par le même câble coaxial ne peuvent afficher simultanément que deux chaînes compatibles entre-elles, comprenez "émises dans le même mode de transmission".

On compte quatre modes de transmission différents pour des signaux TV par satellite :

  • Celui en bande de fréquence haute, orientation verticale
  • Celui en bande de fréquence haute, orientation horizontale
  • Celui en bande de fréquence basse, orientation verticale
  • Celui en bande de fréquence basse, orientation horizontale

Ceci veut dire que si vous souhaitez visionner deux chaînes différentes à un instant T sur vos deux décodeurs, vous ne pourrez visionner sur votre second décodeur qu'une chaîne émise dans le même mode de transmission que celle visionnée sur le premier décodeur.

Dans le cas contraire, l'un des deux décodeurs affichera un message d'erreur, un écran noir, une image pixelisée ou une image "figée" lorsque l'autre zappera sur une chaîne diffusée dans un autre mode de transmission.

Pour les experts :  

  • La bande des basses fréquences d'étend de 10.70 GHz à 11.70 GHz.
  • La bande des hautes fréquences s'étend de 11.70 GHz à 12.75 GHz.
     
  • Le répartiteur, scindant un câble en deux parties, induit une perte de signal. Si les segments ne sont pas trop longs, cette perte peut ne pas avoir d'incidence notable sur la qualité et la puissance du signal reçu par chaque décodeur. Sur des segments plus longs, l'installation d'un amplificateur peut être nécessaire pour "booster" le signal.
     
  • La perte de signal (donc d'image/son) sur l'un des deux décodeurs lors du passage à une chaîne diffusée dans un autre mode de transmission s'explique par le fait que le décodeur "zappeur" envoie une impulsion électrique à la tête TV pour lui indiquer dans quel mode opérer. Les deux décodeurs entrent alors en conflit...

Quelques exemples  : 

Certaines chaines diffusées en clair sur ASTRA 19.2°E (comme TV5) n'utilisent pas les mêmes bandes de fréquences que celles utilisées par les chaînes du bouquet TNTSAT diffusées sur ce même satellite. Il vous sera donc impossible avec un répartiteur de visionner TV5 sur le premier décodeur et TF1 sur le second.

Néanmoins, les chaînes appartenant à un même bouquet utilisent généralement toutes le même mode de transmission, ceci afin de limiter le problème. C'est le cas des chaînes des bouquets TNTSAT, CanalSat, Fransat...

Raccordement d'un ou plusieurs décodeurs en série

Pré-requis : L’installation en série nécessite que le premier décodeur soit muni d’un système d’entrée/sortie de câble coaxial (« LNB IN » pour accueillir le câble provenant de la tête TV et « LNB OUT » pour faire partir un câble vers le second décodeur).

Le principe consiste à alimenter un second décodeur avec le signal provenant directement du premier.

Les décodeurs SEDEA ST5100HD et ST5100HD MK2 commercialisés par Nordnet disposent de ce système d'entrée/sortie, vous permettant ainsi de raccorder en cascade un second décodeur.

L'installation en série est intéressante si les deux décodeurs sont physiquement proches. Par principe, elle permet d'utiliser n’importe quel décodeur en tant que décodeur secondaire (ce dernier n'ayant besoin que d'un système d'entrée).

Par contre, il faut savoir qu'en plus d'être soumise aux mêmes inconvénients que ceux cités dans la section dédiée à l'utilisation d'un répartiteur (problème des chaînes diffusées dans des modes de transmission différents), le bon fonctionnement de ce système dépend directement du premier décodeur. En effet, si celui-ci n'est pas en mesure de transmettre le signal au second décodeur (pas d'alimentation électrique, panne...) ce dernier ne pourra pas afficher quoi que ce soit. 

Consultation : 35411